Humidité

Vos vitres s'embuent, votre tapisserie se décolle, vos bois moisissent, votre maison est sans doute victime de problèmes d'humidité.

L'humidité agit sur le climat intérieur de la maison. Elle contamine tout ce qui s'y trouve, en particulier les meubles, vêtements, livres, provisions (apparition d'insectes comme les blattes...)
Elle affecte les matériaux de construction, les dégradant parfois jusqu'à la détérioration complète des parties importantes de la structure du bâtiment, ouvrages en bois (apparition de champignons lignivores comme la Mérule...), enduits, papier peint (apparition de moisissures du genre Stachybotrys atra...). Elle peut mettre en cause la pérennité de la maison, mais aussi votre santé.
L'humidité dans une maison est nécessaire, mais attention, un excès de celle-ci peut s'avérer un véritable problème. Le taux d'humidité idéal (humidité relative HR), selon les experts français, se trouve entre 45 et 65 %. Dans le milieu médical on recommande un taux entre 40 et 60 % pour une température de 20°. Une hygrométrie trop élevée engendre la condensation, moisissures, allergies, rhumatismes, développement de champignon comme la Mérule. A l'inverse une hygrométrie basse produit sur la santé un assèchement des muqueuses.

Les différents facteurs d'humidité

LA CONDENSATION

* L'air contient toujours une quantité de vapeur d'eau qui peut s'accroître jusqu'à la saturation, elle-même variable en fonction de la température. Il y a condensation quand la vapeur d'eau contenue dans l'air se transforme en eau liquide. L'air est saturé à une certaine température T, on dit alors que son humidité relative ou son degré hygrométrique est de 100 % à T °. La saturation est fonction de la température de la pièce et de la quantité de grammes d'eau par kilogramme d'air sec ; l'accroissement de la température élève le seuil de saturation.
Les risques de condensation sont plus importants dans les pièces chaudes où la vapeur d'eau est produite en grande quantité, telles que cuisines,salles de bains mais aussi, les pièces de vie comme les chambres, légèrement chauffées mais mal ventilées (la respiration de deux individus dans un local de 30 m3 chauffé à 15° sature l'air en humidité en moins de 5 h).

Préconisation :

- Aération de la maison (15 minutes/jour)
- Isolation des murs froids ainsi que des vitrages
- Amélioration de l'aération en installant une ventilation mécanique contrôlée (V.M.C.)
- Installer des kits de ventilations hygrorèglables sur les fenêtres et portes
- Installer des déshumidificateurs dans les pièces fortement humides
- Dans les caves l'humidité est à maîtriser par une ventilation permanente (le rapport d'ouverture des trous d’aérations entrée/sortie d’air est de 20 cm² pour 1 m³ à ventiler).

INFILTRATIONS ACCIDENTELLES

- Les fuites de canalisation endommagées (PVC fissuré, joint de pipe WC défectueux...).
- Les fuites en toiture (ardoise, tuile cassée) et dans les collecteurs d'eaux pluviales (gouttières percées, bouchées). Provoquent des humidifications d'importance variable suivant la pluviométrie.
- Les fuites de canalisation sous pression (robinet qui fuit, soudure qui suinte...).
- Les fuites d'eaux vannes et/ou usées. Plus difficiles à déceler lorsqu'elles sont situées dans des sections enterrées, en particulier sous les fondations ou le long des murs de maison où elles imprègnent le sol et bâti (humidification des caves favorisant le développement des champignons tels que Mérule ou Coniophora puteana)
- Les fuites de jonction toiture/mur/cheminée (noquet,solin,arêtier,faîtage...)

Préconisation :

- Effectuer régulièrement un contrôle de l'ensemble de vos canalisations, surveiller les zones à risque lors des périodes très froides et fermer votre compteur d'eau en cas d'absence prolongée.
- Nettoyer vos gouttières surtout après la période automnale.
- En cas de mousse/lichen important sur la toiture, effectuer un démoussage et changer les tuiles ou ardoises cassées.

LES REMONTEES CAPILLAIRES

- La circulation capillaire se fait de bas en haut, du froid vers le chaud, de l'état liquide vers la vapeur. Elle se manifeste dans les matériaux dont la porosité (rapport entre le volume des vides que comporte le matériau et son volume total) joue le rôle d'un tube capillaire, qui permet à l'eau des sols de s'élever dans les maçonneries à partir de la fondation imprégnée. Obligation depuis les années 70 de créer une barrière étanche physique (bande d'arase) à 15 cm au-dessus du sol sur toutes les constructions.

Préconisation :

- Application d'une barrière étanche chimique par injection de produit hydrofuge, en perçant des trous dans le bas des murs.
- Utilisation de l'électro-osmose passive ou active avec insertion d'électrodes dans le mur humide.
- Dans le cas de remontées capillaires importantes, le drainage du terrain devra alors être envisagé.

Aération de la maison 15 mn/jourAERATEURS POUR PORTE ET FÊNETREISOLATION DES MURS FROIDSDESHUMIDIFICATEURVMC

Astuce de plombier

Astuce de plombier

Pour contrôler votre canalisation d'alimentation d'eau, vous fermez l'ensemble de vos sorties d'eau (robinets, douche, cuisine, WC...etc). Ensuite, vous contrôlez le compteur d'eau, si vous avez une activité (le compteur qui défile toujours) "DANGER" vous avez une anomalie !!! FERMEZ l'arrivée d'eau (robinet situé avant) et cherchez la fuite....Bon courage
.

Attention au risque MERULE après un dégât des eaux

Attention au risque MERULE après un dégât des eaux

Laisser le temps de sécher aux murs, plafonds et planchers. Ensuite pulvériser un fongicide, laisser sécher à nouveau avant de peindre, vernir, tapisser, recouvrir avec un parquet ou linoléum. Vous pouvez aussi, par précaution, installer des absorbeurs d'humidité pendant un laps de temps.
ATTENTION !!!
à ne pas confondre le salpêtre avec la mérule déjà VU.

Ne laissez pas la nature s'inviter chez vous

Ne laissez pas la nature s'inviter chez vous

Vigne vierge, lierre, glycine et autres plantes grimpantes, donnent un cachet à votre demeure. Mais attention ! Elles ont la capacité de croître très rapidement, d'envahir les gouttières, les combles, de casser tuiles et ardoises. Penser donc à les rabattre régulièrement afin de stabiliser leur envahissement.
.

Ecoulements bouchés

Ecoulements bouchés

Afin d'éviter les zones humides autour de votre maison (risque de remontées capillaires), déboucher vos regards d'écoulements d'eau pluviale (feuilles mortes, boue,..etc). Si vous n'avez pas le tout à l'égout, contrôler les regards des eaux vannes situés à proximité de votre maison, ils vous renseignent sur l'efficacité de votre système d'épandage.

Contrôler la toiture

Contrôler la toiture

La toiture de tuiles, d'ardoises ou en zinc doit être entretenue. Eviter l'accumulation des mousses et lichens. Changer les tuiles ou ardoises cassées (il est plus facile de contrôler la casse de l'intérieur des combles). Toutes anomalies peuvent engendrer des désordres importants sur la charpente et ainsi jouer sur la résistance mécanique du bois.

Contrôler vos gouttières

Contrôler vos gouttières

Une gouttière bouchée, percée, décrochée, peut être une source d'humidité dans la maison, en s'infiltrant dans la maçonnerie ou en s'écoulant sur les parties boisées de votre demeure, créant ainsi les conditions favorables au développement des agents de dégradation biologique du bois.
.

Coordonnées E.P.H. - Mr PANIER Pierre
5, rue de Baillon Haut
80510 COCQUEREL
Actualités Déclaration en MAIRIE de la Mérule 04/03/2015 à 19h53

.............................................Mairie de.................................................... .............................................Service de l'urbanisme............................

+ d'infos
© 2018 - Création de site internet par M&B Multimédia - Tous droits réservés - Mentions légales - Administration - XHTML 1.0 Strict - CSS 2.1